ACTUALITÉS

Le 2 novembre 2020

Crédit d’impôt en cas d’abandon de loyers, qu’en attendre ?

Bruno Le Maire a annoncé jeudi dernier la création d’un crédit d’impôt bénéficiant aux bailleurs qui renonceraient à une quote part de leurs loyers sur les derniers mois de l’année. L’idée, louable, bien que mettant un peu de pression supplémentaire sur les bailleurs, semble être de partager le coût d’une telle aide consentie au locataire entre le bailleur et l’Etat. En pratique et en attendant le projet de texte (devant être intégré dans la loi de finances pour 2021), que peut-on en dire ?

En savoir plus...
FONDAMENTAUX

LOCATION
ligne

gestion

Fiscalité de la location de l'immeuble

> Présentation
TVA - CRL

> Imposition du résultat
> Fiscalité locale

 

 

ACQUISITION/CESSION
ligne

acquisitions

Aspects fiscaux de
l'acquisition/cession
de l'immeuble

Présentation
Immeuble
Société immobilière
Crédit-bail

DÉVELOPPEMENT
ligne

Fiscalité des opérations de promotion, achat/revente

> Présentation
Opérations de promotion
> Achat/revente
Imposition du bénéfice


STRUCTURATION

ligne

Structuration fiscale
des investissements immobiliers

Présentation
Structures non réglementées

Structures réglementées 


PATRIMOINE PRIVÉ

ligne

Fiscalité du patrimoine immobilier privé

> Présentation
> Revenus fonciers
Plus-values immobilières
Locations meublées
IFI
Donation / Succession
Démembrement


INTERNATIONAL

ligne

Investissements internationaux : aspects fiscaux français

Présentation
> Institutionnels / Entreprises
> Personnes privées


CONTROLE FISCAL

ligne

De la phase de vérification à la phase contentieuse

Contrôle fiscal


Contribution sur les Revenus Locatifs (CRL)

Publié le .

Contribution sur les Revenus Locatifs, CRL


Il s'agit de l'ancienne taxe sur les loyers (taxe additionnelle sur les loyers). 

Elle est prévue aux articles 234 nonies et suivants du CGI. 

Conditions d'application

Les immeubles concernés :

  • sont achevés depuis plus de 15 ans ;
  • ne donnent pas lieu à des loyers soumis à la TVA ;
  • et sont détenus par :
    • des personnes morales soumises à l'IS directement ou au travers de sociétés de personnes, elles-mêmes non soumises à l'IS (dans ce cas il suffit qu'un seul des associés soit soumis à l'IS pour que la CRL soit applicable), 
    • ou des Organismes à But Non Lucratif (OBNL). 

Cas d'exonération :

  • la sous-location ;
  • location d'immeubles non bâtis ;
  • loyers annuels inférieurs à 1 830 € / local ;
  • location consentie à l'Etat ou à certains établissements publics ;
  • location d'immeubles appartenant à l'Etat ou à certaines entités publiques ;
  • etc, … 

Assiette :

  • Les recettes nettes perçues au sens des revenus fonciers (notions de chiffre d'affaires et d'encaissement). 

Taux :

  •  La CRL est calculée au taux de 2,5 %. 

Période d'imposition :

  • Annuelle (ou par exercice). 

Paiement :

  • La CRL est payable avec le solde de l'IS pour les sociétés soumises à cet impôt (15/04 N+1 si exercice clos au 31/12) et lors du dépôt de la déclaration de résultat pour les autres redevables, avec le cas échéant un mécanisme d'acompte provisionnel unique (égal à 2,5 % des recettes imposables à la contribution perçue au cours de l'exercice précédent).

  • Pour les immeubles commerciaux et les immeubles professionnels, la CRL peut être refacturée ou non au locataire, selon les dispositions du bail.

Rappel

Si la location de l'immeuble est soumise à TVA (de façon obligatoire ou sur option), la CRL n'est pas due. Or, la CRL constitue toujours un coût, à la différence de la TVA qui ne constitue un coût que si elle n'est pas entièrement déductible par le locataire.